Droit à la déconnexion : comment le mettre en œuvre dans l’entreprise ?

Publié le : 20 janvier 20203 mins de lecture

Intégré dans la loi du travail depuis 2016, le droit à la déconnexion est applicable en France. Il est stipulé que les employeurs doivent respecter les temps de repos de leurs employés, en assurant une séparation totale de la vie personnelle et professionnelle. Mais comment réussir à l’appliquer ?

Séparer le cadre professionnel et le cadre personnel

Droit à la déconnexion et travail se conjuguent. Mais la plupart du temps, ils s’empiètent. Les gens n’arrivent plus à séparer le travail de leur vie quotidienne. Le fait de lire ses mails professionnels à la maison ou dans le métro, par exemple, serait déjà un non-respect du droit à la déconnexion. Et les entreprises semblent y trouver une satisfaction puisque leurs salariés travaillent plus. Pire, elles semblent le favoriser.

Pourtant, il appartient à la société de garantir le respect de cette prérogative en insérant des mesures strictes sur le sujet. Il faut des mesures radicales : les Smartphones professionnels, par exemple, ne doivent être utilisés que pendant les heures de travail. Il est possible d’interdire aux cadres d’appeler les salariés lorsqu’ils partent du bureau. Ceci, pour permettre à tous de vivre une vie privée et familiale en dehors des 35 heures de travail hebdomadaire.

Respecter le temps de repos pour respecter le droit à la déconnexion

Le respect du temps de repos fait partie des objectifs du droit à la déconnexion. Le but est d’éviter le burn-out, le stress ou la fatigue. En effet, toutes les statistiques montrent que les cadres travaillent trop et ne se reposent que très rarement. Les subalternes sont moins nombreux. Pourtant, l’entreprise doit garantir les mêmes heures de repos à tous ses employés comme les pauses-déjeuner ou les pauses-cigarette.

Il est possible de gérer convenablement les heures supplémentaires ou de demander à ce qu’aucun travail ne se fasse en dehors du bureau. Et cela concerne autant les salariés sédentaires que les télétravailleurs.

Accepter et défendre le droit au congé

Le congé est un point essentiel pour tous les travailleurs. Il intègre également le droit à la déconnexion, car il permet de se défaire totalement de ses obligations professionnelles pendant quelques jours ou quelques semaines.

En plus, la loi précise que l’employeur a une obligation de réparation civile dans le cas d’un burn-out ou d’un accident lié au droit à la déconnexion. Ainsi, il doit planifier correctement les congés mensuels et annuels pour aider ses collaborateurs à se ressourcer lorsque cela est nécessaire, à se détendre et à se déconnecter.

Quels sont les éléments essentiels à inclure dans un manuel de santé et sécurité au travail ?
Comment limiter la propagation des virus hivernaux au travail ?

Plan du site